Lac de Tingrela

Photo 3 : Un Hippopotame
Vue panoramique de l'étendue du lac
Pépinière villageoise aménagée par le MCA au profit des communautés riveraines pour le reboisement et la récupération des berges
Aménagement à des fins récréatives aux abords du lac
Bungalow servant de logement pour les touristes
Périmètre maraîcher sur le site

Lac de Tingrela

  • Pays: 
    Burkina Faso
  • Numéro du site: 
    1881
  • Superficie: 
    580 ha
  • Date d’inscription: 
    07-10-2009
  • Coordonnées: 
    10°39'N 04°50'W
Le matériel présenté sur ce site web, et en particulier les cartes et l’information territoriale, est tel qu’il apparaît dans les données disponibles et n’implique en aucune manière l’expression d’une opinion quelconque de la part du Secrétariat de la Convention de Ramsar concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou zone, ou de ses autorités, ou concernant la délimitation de ses frontières ou limites.

Panorama

Le site est un lac d’eau douce permanent dans l’ouest du Burkina Faso qui sert de refuge important à toute une gamme d’espèces de la faune et de la flore, y compris, en périodes sèches, à des plantes des zones humides telles que Andropogon africanus et Vetiveria senegalensis. Les zones boisées autour du lac se caractérisent par la présence de Isoberlinia doka, Burkea africana, Parkia biglobosa et Terminalia spp. Le lac est connu comme site de reproduction pour différentes espèces de poissons, notamment Clarias gariepinus, Lates niloticus et Heterotis niloticus, et il accueille également des oiseaux tels que le cormoran d’Afrique (Phalacrocorax africanus), le crabier chevelu (Ardeola ralloides), le héron pourpré (Ardea purpurea), le héron intermédiaire (Egretta intermedia) et le chevalier guignette (Tringa hypoleucos). Il y a des hippopotames et des crocodiles. Le lac joue un rôle important dans le cycle hydrologique de la région par ses fonctions de reconstitution des eaux souterraines, maîtrise des crues et rétention des matières nutritives. Par la stabilisation du microclimat, il permet le maintien de la biodiversité de la région et soutient des activités rémunératrices telles que le tourisme et la culture de maïs, de riz et de fruits, notamment les goyaves et les mangues. Le lac Tingrela est confronté à des menaces de désertification, pollution par les engrais chimiques et sédimentation accrue.

Région administrative: 
région des Cascades

  • Date de dernière publication: 
    27-04-2017

Téléchargements

Fiche descriptive Ramsar (FDR)

Carte du site

Rapports et documents complémentaires