Lagune de Wendu Tcham

photo Wendu Tcham
photo Wendu Tcham
photo Wendu Tcham
photo Wendu Tcham
photo Wendu Tcham
photo Wendu Tcham

Lagune de Wendu Tcham

  • Pays: 
    Guinée Bissau
  • Numéro du site: 
    2230
  • Superficie: 
    14'970,2 ha
  • Date d’inscription: 
    22-05-2015
  • Coordonnées: 
    11°52'N 14°10'W
Le matériel présenté sur ce site web, et en particulier les cartes et l’information territoriale, est tel qu’il apparaît dans les données disponibles et n’implique en aucune manière l’expression d’une opinion quelconque de la part du Secrétariat de la Convention de Ramsar concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou zone, ou de ses autorités, ou concernant la délimitation de ses frontières ou limites.

Panorama

La Lagune de Wendu Tcham (Lagoa de Wendu Tcham) est un réservoir unique alimenté par de nombreux cours d’eau et entouré par des collines aux sommets plats et des vallées ouvertes. C’est la plus vaste zone d’eau douce de Guinée Bissau après la Lagune de Cufada. Les roches imperméables sur lesquelles elle est formée assurent une importante rétention d’eau, ce qui fait de Wendu Tcham le seul lac de ce type ayant de l’eau toute l’année. Les principales fonctions hydrologiques du site comprennent la recharge et l’écoulement des eaux souterraines, la réduction de l’érosion et la maîtrise des crues. La faune de Wendu Tcham est abondante et très diverse avec environ 34 espèces de mammifères et 200 espèces d’oiseaux. Située juste à l’intérieur du corridor de migration des plus grandes concentrations de grands mammifères le long du littoral, Wendu Tcham abrite de nombreuses espèces vulnérables et protégées telles que l’éléphant d’Afrique (Loxodonta africana), le lion (Panthera leo), l’hippopotame (Hippopotamus amphibius), la gazelle à front roux (Eudorcas rufifrons), le lycaon d’Afrique (Lycaon pictus) en danger et le léopard (Panthera pardus) quasi menacé. La végétation aquatique offre un refuge sûr à de nombreuses espèces de poissons, de coquillages et de reptiles. L’agriculture de subsistance, sur les pentes de certaines collines et les berges du lac, et la pêche traditionnelle sont les seules activités humaines visibles dans le site. En raison de la faible densité démographique, les pressions anthropiques sur le site sont peu élevées et, en conséquence, l’équilibre écologique est relativement bien maintenu.

Région administrative: 
Région de Gabú, secteur administratif de Boé

  • Date de dernière publication: 
    28-05-2015

Téléchargements

Fiche descriptive Ramsar (FDR)

Rapports et documents complémentaires