Dnieper River Floodplain

The floodplain of the Dnieper River in Spring

Dnieper River Floodplain

  • Pays: 
    Bélarus
  • Numéro du site: 
    2244
  • Superficie: 
    29'352,9 ha
  • Date d’inscription: 
    29-05-2014
  • Coordonnées: 
    51°38'N 30°37'E
Le matériel présenté sur ce site web, et en particulier les cartes et l’information territoriale, est tel qu’il apparaît dans les données disponibles et n’implique en aucune manière l’expression d’une opinion quelconque de la part du Secrétariat de la Convention de Ramsar concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou zone, ou de ses autorités, ou concernant la délimitation de ses frontières ou limites.

Panorama

La plaine d’inondation du Dniepr est un vaste complexe de zones humides naturelles composé surtout de marais d’eau douce inondés par intermittence mais aussi de tourbières boisées et non boisées, de zones humides d’eau douce dominées par des arbres et de zones humides dominées par des arbustes. C’est une des dernières grandes plaines d’inondation d’Europe encore à l’état naturel. Situé le long de la frontière avec l’Ukraine, le site englobe environ 100 km du fleuve, des canaux de drainage, des lacs de bras mort et des étangs temporaires du côté du Belarus. Les zones humides jouent un rôle de premier plan pour le fonctionnement naturel du bassin fluvial et de ses systèmes hydrologiques souterrains. On y trouve l’oie naine (Anser erythropus) menacée au plan mondial ainsi que des espèces végétales et animales menacées au plan national. Au Belarus, c’est l’un des sites de nidification les plus importants pour les oiseaux d’eau, tel le râle des genêts (Crex crex) et les prairies de la plaine d’inondation servent d’escale pour les migrations de printemps de nombreux oiseaux d’eau tels que le combattant varié (Philomachus pugnax) et le chevalier bargette (Xenus cinereus). Les zones temporairement inondées servent de frayères vitales pour des espèces de poissons indigènes rares, notamment l’esturgeon du Danube (Acipenser ruthenus). La cueillette de baies et de champignons, la pêche et la chasse récréatives sont pratiquées dans le site qui abrite aussi de nombreux trésors historiques et archéologiques. Les principales menaces sont liées à la pollution par les eaux usées urbaines, au brûlage de la végétation de la plaine d’inondation au printemps et à la croissance des arbustes qui envahissent les tourbières et les prairies ouvertes. Les terres et les eaux du site sont contaminées par la pollution radioactive issue de l’accident de la centrale de Tchernobyl, en 1986.

Région administrative: 
Bragin and Loev district/Gomel region

  • Date de dernière publication: 
    29-10-2015

Téléchargements

Fiche descriptive Ramsar (FDR)